Collectif Préservons le Domaine de Boudré

Suite à l'annonce officielle de la mise en vente du Domaine de Boudré, le collectif a vocation à assurer la sauvegarde de ce site naturel.

Mois : octobre 2015

Boudré fait son cirque !

Et oui, Boudré a fait son cirque et ça s’est vu dans la presse !

Il faut dire que 1 500 personnes ont participé à cette journée festive.

Du côté de chez Ouest France : ici

Et le Courrier de l’Ouest :

Courrier de l'Ouest du 12 octobre 2015

 

…Et quel cirque !

Vous avez été plus de 1 500 à venir marcher sous les châtaigniers, vous promener en calèche ou à poney, applaudir le cirque Super, groover avec les Smoking Dynamite et surtout signifier au Conseil Général votre engagement inconditionnel pour sauver la forêt.

Merci à tous!

Intervention du collectif suite à « Boudré fait son cirque »

Le collectif souhaite faire le point sur les réunions du groupe de travail qui se tiennent au Conseil départemental.

Tout d’abord, le collectif veut rappeler qu’il est toujours opposé à la vente du domaine de Boudré.

Le collectif était intéressé pour participer à un groupe de travail qui aurait eu pour objectif : «  les alternatives à la vente du domaine ».Les tractations avec le Conseil Départemental n’ont pas permis d’aborder ce groupe de travail sous cet angle. Le Conseil départemental a souhaité mettre en place ce groupe avec l’objectif de  proposer : « les conditions et modalités de la vente du Domaine. »

Après réflexion, le collectif a préféré participer à ce groupe pour maintenir une influence sur les débats. Par contre, si les conclusions retenues par le conseil départemental ne devaient pas lui donner satisfaction, le collectif reprendra activement ses actions d’opposition à la vente.

Le groupe de travail se réunit mensuellement depuis le mois de juillet. Le Conseil Départemental souhaite conclure en décembre. Au regard des nombreuses recherches nécessaires, le collectif est très sceptique sur la tenue du délai imparti. L’ensemble des partenaires qui participent sont : le Conseil Départemental, la Ligue de la Protection des oiseaux, l’ASER (Association de Sauvegarde de l’Espace Rural), la mairie, la communauté de commune, la société des courses et le collectif.

Au point d’étape où nous en sommes, plusieurs engagements du conseil départemental ouvrent des perspectives encourageantes :

En premier lieu, le Conseil Départemental a confirmé son souhait que le domaine reste un « espace naturel sensible ». Un aspect fondamental puisque cette habilitation garantit une gestion respectueuse de l’environnement.

Ensuite, le Conseil Départemental a élaboré un début de cahier des charges, à visée environnementale, avec plusieurs propositions :

  • Maintenir le site ouvert au public
  • L’ouverture de deux sentiers de randonnée pédestre supplémentaires. Un qui permettrait une boucle dans le domaine, sans avoir à repasser par la route et l’autre qui permettrait de créer une liaison entre Seiches et Boudré.
  • Améliorer les connaissances naturalistes. C’est à dire procéder à des inventaires naturalistes selon un planning prédéfini avec le propriétaire.
  • Développer la biodiversité dans le cadre d’un plan d’aménagement forestier.
  • Organiser les activités de chasse et de pêche de façon durable, comme par exemple limiter à 22 les jours de chasse par an et limiter la pêche à une activité de loisir.

Le Conseil Départemental a informé le groupe de travail de son hypothèse actuelle d’une vente en 3 lots :

  • Un lot qui représente les fermes et les terres agricoles
  • Un lot qui représente l’hippodrome
  • Un lot qui représente la forêt et les étangs.

Le collectif est particulièrement vigilant en ce qui concerne la vente de la forêt. Pour ce lot, sous l’impulsion d’une élue de la mairie et membre du collectif, l’idée serait de créer une structure qui regrouperait des partenaires publics et privés. Cette structure aurait pour objectif d’acheter et de gérer la forêt et les étangs. Le Conseil Départemental dit ne pas être opposé à cette idée. Il a commandité un notaire pour travailler sur un montage administratif possible.

Ce projet apparaît intéressant pour l’avenir de la forêt. Il permettrait de mobiliser les citoyens mais aussi les partenaires publics locaux.

Pour le moment dans ce groupe de travail, le Conseil Départemental fait œuvre d’ouverture et d’avancées pour l’avenir de Boudré.

Espérons que cette ouverture ne soit pas seulement de circonstance mais qu’elle reflète une volonté sincère du Conseil Départemental. L’avenir nous le dira.

Le collectif souhaite profiter de ce temps de bilan pour interpeller les représentants de la mairie et de la communauté de communes sur deux points précis :

  • L’ouverture des 2 sentiers, sachant que la mairie devra s’engager dans leur mise en place et pour leur entretien
  • L’idée de s’impliquer dans une structure publique/ privée pour l’achat et la gestion de la forêt et des étangs.

Le collectif est déterminé, dans un esprit d’ouverture et avec le soutien de la population, à prendre toutes initiatives pour que ces orientations puissent aboutir.

Je vous remercie de votre attention.

 

Pour le collectif, Bertrand Raimbeau

J-1 avant que ça ne soit le cirque !

Du côté de la presse (le Courrier de l’Ouest) :

Courrier de l'Ouest du 09 octobre 2015

Du côté de l’hippodrome :

 

hippodrome boudré chapiteau

Et la superbe affiche qui annonce les festivités :

Flyer cirque Boudré 2015

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén