Collectif Préservons le Domaine de Boudré

Suite à l'annonce officielle de la mise en vente du Domaine de Boudré, le collectif a vocation à assurer la sauvegarde de ce site naturel.

Étiquette : écriture

Vous en pincez pour Boudré ?

Un dimanche à Boudré

Le 30 avril 2017 le collectif « Préservons le domaine de Boudré » organisait une randonnée au cœur de la Boucle du Loir, à Boudré. Alors qu’une averse vive survenait, plus de 150 vaillants randonneurs arrivèrent, bien décidés à braver les éléments. La randonnée s’est finalement déroulée dans une ambiance lumineuse et qui nous a tous confortés dans notre décision de marcher et de prendre plaisir à observer la vie dans ce lieu privilégié.

Des élus ou leurs représentants, des membres du collectif Préservons le Domaine de Boudré, ont donné les dernières nouvelles. A savoir : le feuilleton continue et nous avons à rester vigilants.

Georges Moustaki commençait l’écriture de l’une de ses chansons par : « Il y avait un jardin qu’on appelait la Terre ».

Certains d’entre nous ont griffonné quelques mots de soutien, une pensée, une suggestion pour faire vivre en douceur le Domaine de Boudré qui nous a été légué par les époux Gelineau :

« Ici on peut faire le cross et les rencontres sportives. Ici mon chien, il court comme un malade ! Si c’est vendu, on ne pourra plus »

« Bravo à tous les défenseurs de cette forêt, de cette cause. Bon courage. Bonne chance »

« Respirer

   Regarder

      Écouter

         La nature.

            C’est ici et maintenant. »

« Si le Paradis est ici, comme dit Moustache,

restons-y et prenons en soin. »

« Jouer à cache-cache, ramasser des feuilles, grimper aux arbres… Gardons nos souvenirs d’enfance, ici, dans cette forêt, charmant petit coin de France. »

« Marcher entre amis sous quelques gouttes puis sous un beau soleil, dans un cadre reposant, c’est un bonheur à préserver ! »

« Marcher ensemble, rire ensemble, rêver ensemble et vivre ensemble »

« En hiver, marcher pour se réchauffer.

Au printemps, écouter le coucou

En été, s’allonger et siester

A l’automne, admirer et peindre les arbres jaunissants

Le Bonheur »

« Pour voir la vie en rose, pas besoin d’une quantité de choses. Une ballade à Boudré et le tour est joué » 

« Laissez nous marcher, rire, respirer, écouter sur les chemins de Boudré » 

« Nous sommes le changement »

« Tandis qu’il neigeait des flocons de peuplier »

« Cette après-midi à Boudré.
Tandis qu’il neigeait des flocons de peupliers, que l’air était doux, Mr Lenénaon nous a transportés dans son enfance et sa retraite. Entre les deux, il s’est absenté. Mr Lenénaon (Jean-Claude, invite-t-il, appelez-moi Jean-Claude !) nous a raconté. Et le château conte de fées, et les gens endimanchés sur l’hippodrome, et les tapis de bruyères, et le violon pour les braconniers, et les compèt’ de natation dans le Loir… et les propriétés privées pour les Messieurs du Conseil Général …la forêt-barbelé… Souvenirs d’enfance. Merci Jean-Claude, (puisqu’il a insisté à ce Jean-Claude), c’était parfait ! Et nous, nous avons démarré l’atelier. Écrire était déjà facile. »

de Clodine Porte-Plume

Jean-Claude Le Nénaon

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén