Collectif Préservons le Domaine de Boudré

Suite à l'annonce officielle de la mise en vente du Domaine de Boudré, le collectif a vocation à assurer la sauvegarde de ce site naturel.

Étiquette : Ouest France (Page 1 of 2)

« Boudré : le collectif de défense écrit aux élus »

Article paru dans le Ouest-France du 16 octobre relatant la lettre ouverte envoyée par le Collectif « Préservons le domaine de Boudré » et la Société des Courses aux élus du Conseil Départemental.

« La vente de Boudré n’a pas fini de diviser »

Voici un article paru ce jour, le 11 octobre, dans Ouest-France, suite au conseil municipal de Seiches sur le Loir du 9 octobre dernier.

Le vrai visage de Mr Gillet se dévoile

Le collectif  « Préservons le domaine de Boudré », la société des courses et des associations utilisatrices de l’hippodrome sont déconcertés par la décision prise par le conseil départemental (voir les articles du Courrier de l’Ouest et du Ouest-France du 21/09/17 ). Avec l’aval d’un tiers des élus de la commune de Seiches sur le Loir et de la majorité de la nouvelle CCALS, ils ont préféré privilégier l’installation d’un entraîneur de chevaux de course qui va venir s’approprier, pour un usage privé, l’hippodrome et les fermes de Boudré.

Ils ont recalé deux projets portés par le collectif, la commune de Seiches et des associations locales. Ces deux projets étaient élaborés en vue de l’intérêt collectif, de la préservation d’un bien commun et de sa biodiversité.

Avec le projet de cet entraîneur :
– C’est la fin des courses de chevaux sur l’hippodrome, une activité ancestrale de plus de 100 ans,
– C’est la fin des événements festifs, de loisir et sportifs organisés par les associations,
– C’est la fin des événements familiaux,
– C’est la fin de la création d’un projet de coopérative qui viendrait favoriser l’implantation d’agriculteurs bio,
– C’est un grave traumatisme, avec l’intensité des activités qui vont s’y dérouler, pour le respect de la faune de la flore et donc de la biodiversité…

Le vrai visage de Christian Gillet se dévoile, celui de la défense des intérêts privés au détriment de l’intérêt collectif.

De plus, le projet de privatisation de l’entraîneur va nécessiter la transformation du PLU, dans une zone de protection du captage d’eau et dans un espace déclaré « espace naturel sensible ». Le collectif informe qu’avec ses partenaires, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour s’opposer à la transformation de toutes les réglementations qui ont été mises en place par le législateur pour protéger ce Domaine.

Le collectif, la société des courses et des associations locales appellent le public à venir nombreux le 30 septembre prochain sur l’hippodrome, pour dire non au projet de privatisation de Mr Gillet. Il s’agira, tous ensemble, de faire une grande chaîne humaine sur les pistes, « Tous en piste pour sauver l’hippodrome et les fermes de Boudré ».

Le collectif « Préservons le Domaine de Boudré ».

Un peu d’histoire

Voici un article de Ouest France, paru le 13 août, qui retrace l’histoire du domaine de Boudré, objet de convoitises.

« La commune persiste et signe pour l’hippodrome »

Article de presse paru ce jour, le 7 août, dans le journal Ouest-France.

« Le Département bel et bien prêt à sacrifier Boudré »

Aujourd’hui, un grand article de Ouest France retrace, dans les grandes lignes, l’histoire du Domaine de Boudré et introduit les projets d’un entraîneur et éleveur de chevaux de course sur et autour du site de l’hippodrome. De quoi faire saliver le Conseil Départemental…

« Le département se prépare à sacrifier Boudré »

Voici un article paru le 14 juin dans Ouest-France :

« La communauté de communes ne veut plus des terres »

Un article de Ouest-France du 22 mai 2017 :

« Boudré, ce joyau qui devient enjeu financier »

C’est le titre bien trouvé d’un article de Ouest-France en date du 19 mai 2017, que voici :

Et voici un autre article paru le même jour dans le Courrier de l’Ouest :

Le domaine de Boudré marchandé

Voici un article de Ouest-France en date du 27 avril.

Le Domaine semble être considéré comme une simple « marchandise » par le Conseil Départemental…

Non seulement les règles que le Conseil Départemental a lui-même établies sont changées, mais en plus le Domaine est au cœur de négociations de marchands de tapis.

Venez nombreux dimanche prochain montrer votre attachement à la forêt de Boudré !

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén