Collectif Préservons le Domaine de Boudré

Suite à l'annonce officielle de la mise en vente du Domaine de Boudré, le collectif a vocation à assurer la sauvegarde de ce site naturel.

Étiquette : sentier

Promenons-nous dans les bois…

Quelques clichés pris dans la forêt lors de la randonnée du 30 avril dernier organisée par le collectif.

Pour le plaisir des yeux

Le domaine de Boudré marchandé

Voici un article de Ouest-France en date du 27 avril.

Le Domaine semble être considéré comme une simple « marchandise » par le Conseil Départemental…

Non seulement les règles que le Conseil Départemental a lui-même établies sont changées, mais en plus le Domaine est au cœur de négociations de marchands de tapis.

Venez nombreux dimanche prochain montrer votre attachement à la forêt de Boudré !

A vos godasses !

Les dernières nouvelles de Boudré

Le Collectif « Préservons le Domaine de Boudré », vous

remercie d’avoir apporté à un moment ou à un autre, votre

soutien qui n’a pas été vain.

Après deux années d’existence, le Collectif continue à travailler activement pour que le Domaine de Boudré puisse au maximum rester dans le Domaine Public, et ouvert au public, tout en y développant des activités respectueuses de l’environnement, et en interdisant le retour des carrières sur le site.

  •  Après l’annonce d’une vente imminente au meilleur offrant fin 2014, le Conseil Départemental a accepté le dialogue, en présence du Collectif et des partenaires. Le projet de vente a été repoussé de mai 2015 à décembre 2015, dans un premier temps, puis à fin 2016, puis à fin 2017 pour la partie forestière. C’est dès le départ, ce qu’avait suggéré le Collectif en demandant un moratoire jusqu’en 2018.

  •  Sur proposition du Collectif, un nouveau sentier qui traverse l’ensemble du Domaine a été inauguré le 19 octobre 2016 par le Président C. GILET. Le Conseil Départemental cède le terrain à la commune de Seiches sur le Loir.

  •  Fin 2016, l’O.N.F. actuel gestionnaire de Boudré, a annoncé son refus de la vente de la forêt au Privé. Pour soulever ce blocage, une «distraction» (dérogation), doit être demandée au Ministère de l’Agriculture dont les réponses ne sont souvent guère favorables.

  • Fin Octobre 2016, devant cette situation, le Conseil Départemental propose la création d’un Groupement Syndical Forestier de statut public qui serait composé du Département, de la Commune de Seiches sur le Loir et de la Communauté de Communes du Loir (Intercommunalité Anjou-Loir-Sarthe au 1er janvier 2017). Le prix demandé est de 500 000 € chacun avec un emprunt préférentiel à la Caisse des Dépôts et Consignations.

  • A cette occasion, des élus de la Communauté de Communes du Loir annoncent qu’ils sont favorables à la ré-implantation de carrières sur le Domaine de Boudré. Avec l’appui de la population, le Collectif est déterminé à interdire à jamais la réintroduction de carrières sur le site. Un prochain livret joliment illustré par Elliot, dessinateur de BD, sera distribué à cet effet. C’est un beau cadeau. Merci de lui faire bon accueil. Il est à prix libre. Vous pouvez le commandez par mail à : sauvonsboudre@gmail.com.

  • Par ailleurs, le Département a lancé un appel à projets sur les parties non-forestières du Domaine, l’hippodrome, les fermes et les étangs . L’aspect défense de l’environnement et le respect de la biodiversité en seront des critères majeurs. Les projets doivent être déposés avant le 20 janvier 2017. Un groupe de travail s’est constitué en juin 2016 autour de la mairie de Seiches, pour présenter le projet de rachat de l’hippodrome, en association avec la société des courses notamment. Le Collectif en est un acteur dynamique. Les réunions sont bi-mensuelles.

  • Sinon, vous pouvez désormais retrouver toutes les informations du Collectif et de la forêt sur notre nouveau blog : https://boudre.info/

Il vient s’ajouter à notre page de communication FaceBook :

https://fr-fr.facebook.com/collectifpreservonsledomainedeboudre/-

Des projets sont donc en cours mais ne sont pas encore aboutis, concernant la création du Groupement Syndical Forestier de statut public et le maintien de l’hippodrome dans le giron public de la commune de Seiches sur le Loir.

Toutes les ombres ne sont pas non plus levées avec ce projet de carrières récurrent. Malgré les nombreuses protections qui entourent le domaine de Boudré (arrêté préfectoral de protection du point de captage d’eau, forêt labellisée en ENS, classement du Domaine en ZNIEFF I et II, opposition de l’ONF pour l’exploitation d’une carrière), des élus de la Communauté de Communes du Loir sont prêts à envisager le contournement de la loi pour favoriser leur implantation.

Le Collectif va maintenir sa vigilance. Il aura, comme depuis le début, besoin de votre soutien. Sur votre agenda, le Collectif vous propose :

Jeudi 9 mars à 20h, salle Villa Cipia à Seiches sur le Loir, assemblée générale avec soirée débat sur «pourquoi les carrières sont hors-la-loi à Boudré ?»

Dimanche 30 avril à 9h30 une marche sur le nouveau sentier, ouverte à tous avec l’invitation de tous les groupes de marche du département.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN –

N’oubliez pas de renouveler votre carte d’adhésion 2017, en adressant un chèque de 10€ (avec une enveloppe timbrée à votre adresse) à l’ordre du Collectif «Préservons Boudré», que vous pouvez adresser à :

Collectif Préservons Boudré,  Mairie de Seiches sur le Loir, Place Auguste Gauthier, 49140 Seiches sur le Loir

 

D’ici là, Le Collectif vous souhaite UNE HEUREUSE ANNEE 2017

et

UNE LONGUE VIE AU DOMAINE FORESTIER DE BOUDRE.

Le collectif n’hiverne pas… Il travaille.

Il travaille à ce que le domaine de Boudré puisse au maximum rester dans le domaine public, ouvert au public, tout en y développant des activités respectueuses de l’environnement. Nous donnerons prochainement des nouvelles de l’avancée des travaux.

En attendant, dès maintenant, vous pouvez profiter du sentier qui a été ouvert au mois de novembre. Voici quelques photos d’une balade de dimanche dernier. Vous pouvez voir le tracé, le balisage provisoire et surtout apprécier les superbes paysages.

Le collectif organisera une randonnée au mois d’avril …À suivre…

Intervention du collectif au Débat public

L’idée de mon intervention est de faire un point d’étape sur les questions actuelles du collectif et sur les perspectives à venir.

Tout d’abord, il convient de faire un petit retour en arrière sur les conclusions du groupe de travail qui c’est réuni jusqu’au mois de décembre 2015 au conseil départemental.

Il est vrai que ce groupe de travail a permis des avancées sur les conditions de la mise en vente du Domaine de Boudré.

D’un appel d’offre, nous sommes passés à un appel à projet. Dans l’appel à projet sera introduit un cahier des charges environnemental qui s’imposera aux futurs acheteurs. De plus avant la mise en place de l’appel à projet, sera ouvert un nouveau sentier de randonnée qui permettra de faire le lien entre Seiches et Boudré sans avoir à en passer par le goudron. . Ce sentier doit être rétrocédé à la commune à l’euro symbolique.

Cependant, le collectif reste inquiet car le conseil départemental n’a pas donné de nouvelles et le calendrier qui avait été prévu n’a pas été respecté. Les travaux d’ouverture du sentier devaient démarrer rapidement, à partir du mois de janvier, pour que celui-ci soit finalisé au mois de juin. Pour le moment, les travaux n’ont pas débutés ou alors très récemment. Il ne sera jamais finalisé dans le premier semestre comme annoncé.

Nous avons appris dernièrement que le sentier avait pris du retard car il y aurait des complications juridiques.

Le collectif dans ses recherches a appris qu’il n’était pas si simple de vendre une forêt et en particulier, lorsqu’elle est gérée par l’ONF. Il est probable que les complications juridiques évoquées relèvent de cet aspect du dossier.

Au sujet de la communication avec le conseil départemental, un autre point fait tension. Le collectif à l’occasion de la dernière réunion de concertation, au mois de décembre, avait demandé que l’appel à projet soit présenté au groupe de travail, avant sa mise en place. Pour le moment, le conseil départemental n’a toujours pas répondu à notre demande.

En ce qui concerne les liens avec le CD le collectif souhaiterait que puisse exister une meilleure communication.

 

La vente du domaine est prévue au début de l’année 2017.

Pour le collectif, l’appel à projet est une opportunité à saisir pour le territoire.

Il souhaiterait qu’un groupe de travail, avec les élus locaux, puisse se mettre en place pour réfléchir à une réponse possible à l’appel à projet.

Dès le mois de janvier 2016, le collectif a sollicité des rendez vous avec la commune et la communauté de commune. Le collectif attend toujours une réponse.

Devant cet état de fait et en vue d’un travail préparatoire avec les institutions, le collectif a ciblé des rendez vous personnalisés avec un élu de la commune et trois élus de la communauté de commune. Dés le lendemain, les rendez vous étaient calés et des rencontres ont pu se faire dernièrement. A l’issue de cette réunion publique, le collectif va reprendre contact avec les deux institutions mais aussi avec la société de course qui est aussi directement concernée par la mise en vente du domaine.

Quelle est notre idée pour ce groupe de travail ?

Le domaine de Boudré comporte 3 lots : les terres agricoles, l’hippodrome et la forêt et les étangs.

Que les terres agricoles soient rachetées par les agriculteurs cela nous parait naturel.

Pour nous, une réponse collective est à imaginer pour la forêt et l’hippodrome.

Depuis plusieurs mois, le collectif a pris des contacts auprès de différentes institutions : la sauvegarde de l’Anjou, Mme Sophie Bringuy conseillère régionale, le conservatoire régional des espaces naturels, l’ONF, des associations et d’autres collectifs.

Un projet associant un financement public et un financement privé est tout à fait envisageable.

Pour les financements publics possibles, je vais donner quelques exemples :

  • il y a bien évidemment les collectivités locales, mairie communauté de commune…
  • il y a la taxe départementale des espaces naturels sensibles. Le domaine est un espace naturel sensible d’envergure.
  • il y a l’agence de l’eau. En effet, à la lisière de la forêt, il existe le point principal de captage d’eau, le captage de la Fuye. Autour de ce captage, il excite 3 périmètres de protection, un immédiat, un rapproché sensible et un rapproché complémentaire. Pour troisième périmètre, l’ensemble du domaine de Boudré est concerné.
  • A voir avec la région et en particulier avec le conservatoire ce qui serait possible

En ce qui concerne les fonds privés, nous pouvons solliciter par exemple :

  • Des fondations
  • Un financement participatif

 

L’ensemble de ce projet, a besoin d’un cadre réglementaire. Là aussi, il existe diverses solutions à étudier :

  • Une association syndicale Autorisées, ASA,
  • Une société d’intérêt collectif
  • Un fond de dotation
  • Voir même une association
  • etc.

Mais avant tout, ce qui va permettre de définir une structure juridique adapté, sera le projet envisagé pour l’hippodrome et la forêt. Définir un projet sera donc le premier point à travailler.

Que voulons-nous collectivement pour l’avenir de la forêt et pour l’hippodrome ?

Il n’est pas trop tard pour se mobiliser, encore faut il la volonté politique de nos élus. Les citoyens seuls ne peuvent pas avancer.

Ensemble, élus, citoyens, associations, nous serons plus forts pour imaginer et concevoir un projet d’avenir viable pour Boudré.

Je vous remercie de votre écoute.

Pour le collectif

Bertrand Raimbeau

Ce petit chemin…

Nous attendons toujours la réalisation du sentier…

Un article de Ouest France du 14 janvier :

un nouveau sentier de randonnée de 6 km

Nouveau Sentier Boudré

 

Un nouveau sentier

L’ouverture du chemin et l’introduction du cahier des charges environnemental dans le cadre du futur « appel à projet » sont de réelles avancées. Cependant, le collectif va rester vigilant afin que l’ensemble des engagements soit respectés…à suivre …

Boudré Fin de la polémique ?

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén